Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Alaska


Dans les pas de Jack London

Le mot Alakshak signifie « continent » en inuit, car tout y est plus grand qu’ailleurs. Tout de même, l’Alaska couvre près de 1.717.854 km², ce qui correspond à trois fois la France et à 18,7% du territoire américain !
  
 
Quand l’Amérique était russe…
  
Dès 1784, les trappeurs russes établirent des comptoirs de traite permanents sur les îles Aléoutiennes et sur la côte américaine du Pacifique, jusqu'à la Californie. Au total, une quarantaine de forts russes émergèrent sur plusieurs États.
  
En 1825, un traité interdit aux Russes d’implanter de nouveaux forts en dehors de l’Alaska et le Royaume-Uni obtint un droit de passage le long de l’étroite bande côtière. Puis les américains achetèrent l’Alaska à la Russie en 1867, qui devint un Territoire le 24 août 1912 et entra dans l’Union en tant que 49e État des Etats-Unis le 3 janvier 1959.
  
 
Une économie organique
  
L’économie de l’Alaska est basée sur une complémentarité entre ses secteurs d’activités. Ainsi, la pêche, l’exploitation du bois, des matières premières et des hydrocarbures débouchent sur la transformation du bois et sur les industries agro-alimentaires liées aux produits de la mer. Plusieurs bases militaires sont aussi implantées dans l’État.
  
 
Une terre à protéger
  
Relief découpé et accidenté, montagnes calottées de neige éternelle, dédale du Passage Intérieur, glaciers, archipels brumeux, volcans instables, lacs géants, fjords, îles, écueils, icebergs… voilà de quoi l’Alaska est composé. Ce territoire offre des paysages en perpétuel mouvement, qu’il est possible d’admirer 24h/24 au grand jour en été ! En hiver, c’est tout le contraire, les villages sont mêmes coupés du monde en raison de la neige.
  
C’est ici que se trouvent les plus grands parcs nationaux d’Amérique. Aussi vaste que la Lorraine, le Denali National Park and Preserve est dominé par le Mont Denali, le toit de l’Amérique du haut de ses 6195 mètres. Le Wrangell – St Elias National Park, est le plus grand du pays, avec ses 53.000 km² (la superficie de l’Auvergne et de la Bretagne réunies).
  
Une douzaine d’autres National Parks and Preserves protègent une grande partie de ce territoire gigantesque toujours convoité par les compagnies minières ou pétrolières. Parmi les plus connus, citons le montagnard et maritime Kenai Fjords National Park, les icebergs de Glacier Bay, ou encore Katmai National Park and Preserve, parcouru par la mystérieuse Vallée des 10.000 fumées, sculptée dans la poussière volcanique de couleur safran.
   
Les volcans en activités sont multiples en Alaska, mais surtout, les glaciers couvrent plus de 41.000 km², produisant de multiples icebergs. On dénombre plus de 3 millions de lacs et 3000 cours d’eau dont le Yukon, le plus célèbre, serpentant sur plus de 2000 km. D’où une utilisation fréquente de l’hydravion comme moyen de transport !
   
  
La Ruée vers l’Or
   
En découvrant l'Alaska, vous marcherez dans les pas des premiers visiteurs ayant franchi à pied le détroit de Béring. Vous découvrirez ensuite le monde des trappeurs, des marins, des baleiniers britanniques et russes, ainsi que celui des ouvriers du chemin de fer, des prospecteurs et des aventuriers dont le plus connu reste Jack London.
   
Votre parcours sera nourri de la légende de la Ruée vers l’Or du Klondike ou de celle de l’Alaska Highway, construite à toute vitesse pendant la Seconde Guerre Mondiale pour empêcher l’invasion japonaise. L’épopée des chercheurs d’or poursuivant leur rêve par la terrible Chilkoot Trail, qui inspira à Charlie Chaplin l’un de ses chefs d’œuvre, est racontée au Klondike Gold Rush National Historical Park de Skagway.
   
Moins connue, l’histoire de l’Empire russe se raconte au pied du cratère éteint du Mont Edgecumbe où se trouve Sitka, dont les églises et musées du Sitka National Historical Park rappellent la Russie d’Amérique et les indiens Tlingit, un peuple qui crut pouvoir résister aux tsars au début du XIXe siècle.
  
L’observation des aurores boréales est une activité particulièrement appréciée des voyageurs. Nous vous conseillons aussi de profiter des courses de chiens de traîneaux, comme l’Iditarod Race qui se déroule en hiver, suivant un parcours de pas moins de 1850 km.
   
En été et à l’automne, l’observation des ours pêchant le saumon est un spectacle inoubliable.
  
Le voyage dans les Îles Aléoutiennes est une expérience hors du commun. Il y a parfois autant d’aigles de mer que de pigeons place St Marc ! Des milliers de baleines peuplent les eaux de l’Alaska en été. Elles font du passage maritime intérieur une croisière splendide.
  
L’Alaska est tout simplement magique !  
  
Site internet : https://www.travelalaska.com/

à ne surtout pas rater

State Alaska 2

Alaska

Surnom: 
The Last Frontier
Capitale: 
Juneau
Devise: 
"Le Nord vers l'Avenir"
Date d'entrée dans l'Union: 
03/01/1959
(49ème État)
Superficie: 
1 717 854 km²
Population: 
731 449 hab
Dans les pas de Jack London

L'Alaska est une destination à part entière. C’est aussi un état qu’il est illusoire de vouloir découvrir en un seul voyage. Ici, tout est plus grand qu’ailleurs. Les fleuves puissants, les forêts démesurées, la toundra à perte de vue… La nature y œuvre dans la démesure, au cœur de décors naturels à couper le souffle, réservés aux amateurs d’exotisme extrême. Bienvenue dans un pays que l’homme n’apprivoisera jamais et qui siègera toujours au panthéon de l’exploration.

Lire la suite >