Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


La magie de l'inconnu


GEOFFREY DUVAL, Chef de projet Alaska chez Ponant

« L’Alaska est la symbiose parfaite du trio faune-flore-humain »
 
Après avoir parcouru en septembre dernier les paysages à couper le souffle de la destination la plus mystérieuse des Etats-Unis d’Amérique, Geoffrey Duval a partagé avec nous ses expériences les plus insolites vécues en Alaska. Mère Nature, expédition et remise en question profonde : embarquement immédiat avec Ponant pour aller à la découverte d’un Etat « pas comme les autres »…
 
Alaska fait partie des destinations américaines qui restent les plus mystérieuses aux yeux des voyageurs. Quel est le secret de cet Etat ?
 
En effet, la destination est méconnue des Français, et tout ce qui est méconnu attire les voyageurs ! Sa vraie force réside dans son mystère : on est vraiment dans le « Far Far West », dans les grands espaces vierges… Il s’agit d’une destination « secrète » : au début, elle a été visitée uniquement par l’élite, et depuis à peine 2-3 ans, l’Alaska commence à se démocratiser. L’ouverture du vol Air France sur Vancouver va surement faciliter les ventes sur la destination.
 
Quelles sont les principales caractéristiques de l’Alaska ? 
 
Les paysages y sont grandioses. On est sur des paysages forestiers, volcaniques, montagneux, on y voit des glaciers, on y rencontre des communautés complètement isolées… L’Alaska du Nord a un côté assez proche de l’Arctique avec des paysages de glaciers très impressionnants ; ici, on est réellement dans l’expédition. L’Alaska du Sud, en revanche, est dominé par des paysages verdoyants, forestiers où la présence de l’homme est beaucoup plus forte. Le grand plus de ces paysages reste la faune : on y voit des baleines, des loutres, des lions de mer, des aigles royaux, des ours… Sans oublier le saumon d’Alaska qui est tellement délicieux ! Pour conclure, ici, le trio faune-flore-humain est présent, et ces trois éléments s’associent ensemble en symbiose.
 
Quelles sont les périodes idéales pour visiter la destination ?
 
L’Alaska se visite de juin à septembre. Certes, la nature est à son comble en juillet-août, mais avant et après, il est fort probable d’avoir des aurores boréales. Le mois de septembre réserve une autre belle surprise aux voyageurs : les baleines sont très présentes.
 
A qui conseilleriez-vous cette destination américaine si unique ?
  

Elle correspond parfaitement aux curieux en faune, en flore et en histoire. Les amoureux de la nature y trouveront leur compte, mais les passionnés de l’histoire seront également récompensés sur place. Jack London est parti en Alaska pour chercher de l’or, sauf qu’il n’en a pas trouvé. En rentrant d’Alaska, il a écrit « L’Appel de la forêt » et il est revenu riche grâce à l’Alaska ! Il y a toujours des chercheurs d’or en Alaska ! Qui dit chercheurs d’or, dit dominance de l’histoire…
  
 
 
Les amoureux de la nature seront certes émerveillés devant la beauté des paysages vierges, mais qu’en est-il des citadins acharnés ?
 

L’Alaska réserve une belle surprise aux citadins, et j’en suis l’exemple parfait. J’ai été positivement perturbé face à cette nature qui est très pure. Ce voyage permet de se remettre en question dans sa vie personnelle. De plus, on peut combiner l’expédition avec la découverte de l’Ouest américain. Seattle est une excellente porte d’entrée pour le Far West, mais l’on peut également combiner l’Alaska avec San Francisco grâce à Alaska Airlines, ou l’on peut opter pour la découverte des Rocky Mountains et faire un magnifique voyage Alaska – Rocky Mountains. La destination se combine parfaitement avec le Canada également. Autre avantage pour les citadins, il s’agit d’un Etat où il n’y a pas de TVA !
 
Pourquoi conseilleriez-vous de découvrir l’Alaska en croisière ?
 
Parce que c’est par la mer que l’on observe le mieux la terre. Certains villages ne sont accessibles que par la mer par ailleurs. Quand on est sur la mer, on a une vision globale sur la nature avec tous les protagonistes !
 
Depuis combien de temps la compagnie Ponant propose-t-elle des croisières en Alaska ?
 

C’était notre première année sur la destination, et nous sommes très contents des résultats. Nous avons fait voyager plus de 1500 personnes, ce qui est très prometteur pour un lancement. Le vol Air France sur Vancouver, le vol Delta Air Lines sur Seattle et le très bon réseau d’Alaska Airlines nous permettent de miser sérieusement sur l’Alaska.
 
Vos premiers clients sur l’Alaska seraient-ils des passionnés des Etats-Unis ?
 

Tout à fait, nos premiers clients sont fins connaisseurs des destinations américaines ! Cependant, nous avons eu une autre clientèle également : nous avons accueilli des passagers qui voulaient partir en Arctique mais qui ne pouvaient pas réaliser ce voyage pour de nombreuses rasions. Si l’Alaska est différent, cette croisière leur a permis d’avoir un premier aperçu du Grand Nord.
 
Quels sont vos coups de cœur sur la destination ?
  

Commençons par Seward, un petit port de pêche avec un aquarium formidable ! Ensuite, le village d’Elfin Cove uniquement accessible par la mer qui compte 600 habitants en été mais seulement 14 habitants en hiver ! Les locaux réservent aux voyageurs un accueil très chaleureux, comme s’ils faisaient partie de la famille. Les sorties en zodiac sont également des expériences extraordinaires. Pour ma part, le réveil à 3h du matin pour observer les aurores boréales avec un chamarré de couleurs exceptionnel restera à tout jamais un moment magique et inoubliable. Je suis convaincu que toute personne qui a fait un voyage en Alaska, y repensera toute sa vie avec beaucoup d’émotions.

 
Y-a-t-il une surprise qui vous a particulièrement marqué lors de ce voyage ?
 

Les fjords ! Je ne m’attendais pas à en voir autant ! On parle de fjords norvégiens, de fjords chiliens, de fjords argentins, mais les fjords d’Alaska sont tout aussi extraordinaires !
 
Comment visiter l’Alaska ?
  

La destination est programmée par très peu de tour-opérateurs en France, elle s’affiche néanmoins dans les brochures des spécialistes des Etats-Unis. Ponant, qui a ouvert la destination il y a seulement un an, propose trois itinéraires différents pour la saison juin-septembre.
 
 
Publicité