Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Montana


La Ruée vers l’Or

C’est à son relief que le Montana doit son identité. Traversé par les Rocheuses, il est surnommé « Le Pays du Grand Ciel ». Ses montagnes espacées par de larges vallées donnent au firmament toute sa grandeur. D’autant que le soleil y brille 300 jours par an !
  
La nature, omniprésente, y a dessiné le destin humain. Une densité très faible – 900 000 habitants répartis sur 380.849 km² –, proche de celle de l’Alaska et du Wyoming, n’a pas empêché la vie de s’y développer. Le long du fleuve Missouri, tribus indiennes et animaux sauvages (bisons, élans et autres ours gris) vivent en parfaite harmonie. L’économie de l’État repose sur ces terres riches en ressources minérales.
  
Si 75% de la population habite les zones rurales et non Helena, la capitale de l’État, c’est en effet parce que le sous-sol est incroyablement riche en cuivre, pétrole, gaz naturel et charbon, mais aussi en or, argent, phosphates, zinc et manganèse. C’est sans doute cette richesse qui attira l’expédition Lewis & Clark. Elle traversa la contrée entre 1804 et 1806, sur l’ordre du Président Jefferson. Les explorateurs ouvraient alors la voie aux chercheurs d’or et d’argent de la période de l’Oregon Trail.
  
A ces richesses sont venues s’ajouter l’exploitation forestière, l’agriculture – élevage, blé et betteraves à sucre principalement –, et la transformation de toutes ces matières premières, pour une solide prospérité.
 
 
Des indiens et de l’or
 
Avant de devenir le 41e État américain, le 8 novembre 1889, les terres du Montana abritaient de multiples tribus indiennes telles que les Sioux, les Nez-Percés, les Kootenais, les Cheyennes, les Arapahos ou encore les Pieds-Noirs. Parcouru par les trappeurs français au XVIIIe siècle et vendu aux États-Unis en 1803 avec la Louisiane, le Montana fouettait le sang de n’importe quel explorateur en mal de sensations inédites. C’est sous ce ciel qu’eut lieu en 1876 la mémorable bataille de Little Big Horn opposant les Sioux de Sitting Bull aux troupes du Général Custer.
  
  
Mise en scène naturelle
 
Avec les grandioses Rocheuses comme fil conducteur, le Montana est réputé pour les pics vertigineux du Glacier National Park. Ce parc distille avec générosité paysages de montagne apaisants, cascades et fleurs sauvages. On y est accueilli par ses principales habitantes : les chèvres. (Sans compter les ours vaquant au bord des routes !). Ce microcosme est transcendé dans le Parc National de Yellowstone dont les formations géologiques, les geysers, les sources d’eau chaude et la végétation semblent tout droit sortis d’un imaginaire fantastique. On y croise grizzlis, loups, bisons et ours, mais on ne les dérange sous aucun prétexte !
  
Jamais on ne souhaiterait quitter cet Eden, si ce n’est pour aller admirer les eaux turquoise du lac Flathead ainsi que les cerisiers en fleurs posés sur les flancs des Mission Mountains.
  
Au fil des saisons, les montagnes se chargent d’organiser votre programme. Grâce à la neige abondante en hiver, les stations de ski comme Big Sky Ski Area ou Red Lodge-Grizzly Peak ravissent les amateurs de sports de glisse, de promenades en traineaux ou en motoneige. La randonnée et les activités aquatiques reprennent leur place une fois l’été survenu. À moins que les nombreuses activités proposées au sein du Fork Peck Reservoir, ou encore les promenades en canoë sur la rivière Missouri, n’aiguisent une soif d’authenticité.
  
  
En hommage à Sitting Bull
  
Impossible de visiter le Montana sans aller rendre hommage à Sitting Bull et à Crazy Horse, les chefs sioux sur le site de la bataille de Little Big Horn. Pour remonter aux racines de l’État, l’histoire exige également de passer par Saint Mary’s Mission, « où le Montana s’éveilla », avant d’aller se perdre dans les vestiges du Bannack State Monument, une ville fantôme où 150 ans auparavant, le sheriff lui-même était à la tête d’une horde de bandits…
  
L’aéroport le plus important de l’état, toutes proportions gardées, est Billings, une agréable bourgade très Far West. C’est aussi la ville la plus peuplée. Helena est une jolie capitale au charme complètement provincial. Bozeman est la porte d’entrée à Yellowstone National Park. Quant à Missoula, elle renferme la plus célèbre faculté de journalisme des States qui vit passer nombre de prix Pulitzer.
  
Le Montana est un territoire fier où des hommes de caractère portent un grand respect à la nature. Majestueuse, elle le leur rend bien.
  
 
Site internet : http://realamerica.fr/

à ne surtout pas rater

State Montana

Montana

Surnom: 
Treasure State
Capitale: 
Helena
Devise: 
"Oro y plata"
Date d'entrée dans l'Union: 
08/11/1889
(41ème État)
Superficie: 
381 156 km²
Population: 
998 199 hab
La Ruée vers l’Or

Les montagnes et les vallées du Montana ont beaucoup de choses à raconter. Depuis la bataille de Little Big Horn jusqu’aux sources d’eau chaude de Yellowstone, les terres mâtinées d’héritage amérindien de l’État se dévoilent en toute solennité. Comme un site sacré et spirituel où la nature s’annoncerait comme un heureux présage. Une nature très gâtée par le ciel : le soleil y brille 300 jours par an !

Lire la suite >