Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Zion National Park


L’escalier des géants

Falaises abruptes de 1000 m, terrasses aériennes, dômes élégants et pics dentelés se déclinent au fil des heures, passant du rose pâle au rouge sang… A deux heures de route au nord de Las Vegas, le long canyon du parc de Zion, modelé par la fougueuse Virgin River, scintille de millions de gouttelettes. Pins, chênes, cactus, frênes et peupliers créent une oasis longue de 15 kilomètres, flanquée de hautes falaises. 
 
Là, à l’ombre des feuillages, se cachent les Emerald Pools ou Bassins d’Emeraude, des vasques naturelles en pierre, alimentées d’eaux cristallines par les cascades et ruisselets qui sourdent des roches. Ailleurs, se hisse jusqu’au ciel Angels Landing, un chemin incrusté dans la falaise. Il faut s’accrocher pour grimper mais l’arrivée sur sa crête aiguë offre un panorama époustouflant sur tout le canyon qui s’étire, parsemé de peupliers duveteux.
 
Une visite de Zion serait incomplète sans une exploration des Narrows : de superbes goulets formés par la rivière capricieuse. Parfois si étroits que l’on s’agrippe de part et d’autre des parois du canyon immergé pour avancer, de l’eau jusqu’à la taille... Des cuissardes étanches sont fournies par les Rangers ; alors, inutile de se priver d’un tel parfum d’aventure !
 
 
En quelques heures ou plusieurs jours
 
Le parc se visite en quelques heures mais il mérite que l’on s’y arrête au moins deux jours. Trois routes le sillonnent. La plus intéressante (donc la plus fréquentée) est Zion-Mt Carmel Hwy qui permet d’admirer les formations les plus célèbres, l’oasis et le canyon. Au passage, un détail que les photographes adorent capter : cette route est maquillée de goudron rouge, ainsi elle se fond dans le paysage. Les couchers de soleil y sont magnifiques.
 
Autre belle initiative, la mise en place de navettes pour désengorger les routes, surchargées en été. C’est pratique, reposant et parfait pour jouir au maximum du paysage. Toutefois c’est à cheval ou à pied que l’on s’immerge le mieux dans ce lieu hors du commun. La palette des randonnées permet à tous de se régaler. Et de comprendre pourquoi Zion National Park est un des plus beaux joyaux de l’Ouest américain.
 
Au sud du parc, il est possible de faire étape à Springdale, une petite ville sympathique avec de nombreux bars et restaurants animés. Attention : il est conseillé de réserver longtemps à l’avance son hébergement en été.
 
Site internet :
www.fiveutahparks.com
www.nps.gov/zion