Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Virginie-Occidentale


Esprit country

Avant d’être un terrain privilégié pour les amateurs de randonnée, de ski, de VTT, de pêche à la mouche, de canoë, de rafting et bien d'autres sports extrêmes, la région servit de théâtre d’opérations, aussi bien lors des Guerres Indiennes que lors de l’Indépendance ou de la Sécession.
 
  
Richesses naturelles
  
L’État est né de la partition de la Virginie en 1863, en pleine Guerre de Sécession. Les riches planteurs des vallées de l’Est n’étaient alors pas attirés par le mouvement vers l’Ouest, au même titre que les fermiers partis s’implanter en direction de l’Ohio. L'État doit ses premières richesses à l’exploitation des forêts et d’immenses gisements de charbon. L'économie fut ensuite stimulée par l’arrivée du chemin de fer dont le Cass Scenic Railroad de 1902 est un survivant savamment restauré. Vint ensuite la révolte avec d’importants mouvements syndicaux dans les villes minières comme à Hinton ou Cass, où l’on peut aujourd’hui dormir dans d’anciens logements ouvriers. 
 
 
On the road again
 
Fermiers et mineurs donnèrent naissance au folklore des hillbillies dont la musique est l’une des branches les plus toniques de la country music. Vous vous en rendrez compte si vous passez du côté d'Elkins, à l’ouest de la vallée de Canaan, au moment de l’Augusta Festival qui se tient à la mi-août, même si tout l’été est animé à l’Augusta Heritage Center... 
 
Resté pauvre, peu peuplé et très peu urbanisé, cet État demeure essentiellement rural. Une voiture sera donc le moyen de découverte le plus pratique pour explorer les petites routes sinuant dans les campagnes, comme la spectaculaire Highland Scenic Highway, même si les trains reliant Washington aux Grands Lacs permettent quelques stops en route. Vous y verrez notamment de nombreux rhododendrons, fleur de l'Etat. En dehors de la ville de Harpers Ferry, du champ de bataille d’Antietam au Maryland voisin, et de Charles Town (du nom de l’un des fils de Washington), bon nombre de localités méritent le détour. Ne serait-ce que pour profiter de la nature, de l’atmosphère relax de la province américaine, de la simplicité de l’environnement et d’un bon Bed & Breakfast, avant de se lancer dans un festival d’antiquités comme celui de Lewisburg, dont l’Historic District est égayé par la charmante autant qu’arborée Washington Street. 
 
Berkeley Springs, où George Washington avait ses habitudes, et White Sulphur Springs font partie de ces villes d’eaux des Appalaches, fréquentées autrefois par une gentry qui avait ses habitudes au Greenbrier Hotel & Resort. Au moins deux douzaines de Présidents y défilèrent, dont les plus récents ont peut-être gouté, entre deux parcours de golf, aux joies du bunker atomique souterrain désaffecté en 1992, devenu un musée de la Guerre Froide. 
 
 
Aventure cosy
  
Si vous avez l’esprit aventureux, la New River Gorge a taillé sa course dans des blocs de calcaire, créant un canyon de 50 miles et de 300 mètres de haut. La Gauley River adjacente offre même des rapides de classe V.
 
Charleston, la capitale d’État située sur la Kanawha River, a conservé de nombreuses structures de l’époque victorienne. Elles sont dominées par le dôme doré du capitole, conçu dans un style renaissance revival en 1932 par Cass Gilbert, l’architecte du Lincoln Memorial et de la Cour Suprême à Washington D.C. Le West Virginia Cultural Center, le musée d’État, propose diverses expositions sur les mines de charbon, les forêts, la géologie et l’histoire de l’État. Les B&B tels que le Brass Pineapple, à un demi block du capitole, cocktail Victoriano-Art nouveau achevé en 1910 et classé au National Historical Register, sont l’occasion de s’offrir un séjour de caractère.
 
 
Site internet : http://visitwv.com/

à ne surtout pas rater

State Virginie Occidentale

Virginie-Occidentale

Surnom: 
Mountain State
Capitale: 
Charleston
Devise: 
"Montani semper liberi"
Date d'entrée dans l'Union: 
20/06/1863
(35ème État)
Superficie: 
62 809 km²
Population: 
1 852 994 hab
Esprit country

La Virginie Occidentale est sans doute l’un des états les plus sauvages de l’Est américain. Encombré à l’infini de montagnes plantées de forêts toujours en beauté lors de l’été indien et striées de rivières et de cascades, cet état est le paradis des amateurs d’activités en plein air. Une voiture sera le moyen de découverte le plus pratique pour explorer les petites routes sinuant dans les campagnes de cet état essentiellement rural.

Lire la suite >