Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Les villes fantômes du Nevada


Les mines d’argent transformées en villes fantômes

L’histoire du Nevada est fortement liée à la Ruée vers l’Or. En 1848, de l’or a été découvert pour la première fois dans un ruisseau près de Dayton, qui débouchera 10 ans plus tard sur la découverte de l’argent - Comstock Lode (lieu où a été effectuée la première grande découverte d’argent). Depuis ce temps, les mines ont joué et jouent toujours un rôle primordial dans l’histoire et l’économie du Nevada.
  
Le nom de nombreuses villes fantômes – Goldfield, Midas, Sylver Peak et Goldpoint – montre le souhait de ces grands rêveurs qui espéraient être tombés sur le nouveau « Comstock Lode.
  
Dans certains cas, les villes connaissent une grande expansion jusqu’à la fermeture des mines, mais parfois, les mines ne fournissent pas ce que les investisseurs avaient espéré. Toutes font partie du cycle des expansions et des déclins survenus à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle dans le désert du Nevada.
  
C’est ainsi que les vastes paysages du Nevada sont peuplés d’innombrables villes fantômes qui ne sont autres que d’anciennes villes minières, des communautés fondées lors de l’âge d’or des mines puis démantelées lorsque le rêve prit fin. Bien que certaines ressemblent désormais à d’indéchiffrables ruines, d’autres sont étonnamment intactes. Par conséquent, certaines telles que Belmont, Rhyolite, Berlin et Goldfield proposent un aperçu de cette ancienne gloire, tandis que d’autres ressemblent plus à des fragments de pierres.
  
Les paysages du Nevada sont ponctués de villes fantômes, on en recense près de 600.