Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Mont Rushmore


L’histoire américaine sculptée dans la pierre

Les Black Hills, considérées comme sacrées par les Sioux Lakotas, forment une chaîne montagneuse très boisée. Leur nom, « collines noires », fut donné par les Indiens en raison des jeux de lumières sur les forêts qui la tapissent, la rendant par endroits très sombre. C’est dans ce décor naturel très agréable que se dresse le mémorial national le plus célèbre au monde : Mont Rushmore. Et peut-être le plus détourné dans la culture populaire ! Sur l’un de leurs albums rock, les Deep Purple ont par exemple remplacé le visage des Présidents par ceux des musiciens du groupe. Dans le film Superman 2, les méchants héros utilisent leurs pouvoirs pour que leurs visages remplacent ceux des présidents. Même clin d’œil dans Mars Attacks ! de Tim Burton. Là, ce sont les visages d’extra-terrestres qui se glissent sur le mémorial.
  
  
Des visages illustres
  
Le Mont Rushmore est une sculpture monumentale en granite, une pure merveille signée Gutzon et Lincoln Borglum (père et fils), située au sein du mémorial présidentiel des Etats-Unis. Cette mythique réalisation retrace 150 ans d’histoire du pays. Les sculptures, hautes de 18 mètres, représentent quatre présidents ayant particulièrement marqué la destinée du pays : George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln.
  
La visite comprend le musée Lincoln Borglum qui propose des projections courtes sur l’histoire du site. Ensuite, un sentier forestier permet de découvrir le Sculptor’s Studio : un espace où vous sont révélés les secrets de cette impressionnante construction. De nombreuses festivités animent le site chaque été et tous les soirs, il est illuminé.
  
Enfin, aller au Mont Rushmore sans passer aussi au Crazy Horse Memorial serait dommage. On y édifie le pendant Indien de la sculpture : une œuvre monumentale qui deviendra, lorsqu'elle sera achevée, la plus grande au monde. Le chef indien Crazy Horse monté sur son mustang et tourné vers l'Est domine les plaines où les Indiens furent massacrés allègrement par les Yankees. Bien évidemment, ce mémorial ne bénéficie d'aucun soutien de l'état américain, rappelant quelques épisodes peu glorieux de la Ruée vers l'Ouest.
   
Site internet : http://www.wildwestusa.com/spip.php?rubrique8
Publicité