logo Office du tourisme des USA

Peuplé par des Indiens de la culture mississippienne qui ont laissé dans le paysage de nombreux tumuli, l’histoire moderne de l’Indiana commence au XVIIIe siècle avec l’arrivée du formidable aventurier René-Robert Cavelier, suivi par des « voyageurs » et « coureurs de bois » qui établissent des postes de fourrure français le long des 764 km de la Wabash River pour relier le lac Erié au Mississippi.

On retrouve encore l’héritage français avec des cités nommées Vincennes, la première vraie ville du secteur, puis Versailles, voire même Trafalgar ! Les Français étaient très appréciés pour leurs cartes, très précieuses aux Anglais et aux Américains, notamment pour localiser les multiples tribus indiennes qui donnèrent son nom à l’état.

Avec l’arrivée des immigrants tout au

long du XIXe siècle, dont la famille d’un certain Abraham Lincoln, l’Indiana allait être le théâtre d’affrontements entre pro et anti esclavagistes avant la Guerre de Sécession. Bien plus tard, il sera aussi le lieu de naissance et du début des exploits de John Dillinger.

Des paysages agricoles

Coincé entre l’Ohio et l’Illinois, très agricole et forestier, sillonné de rivières et semé de milliers de petits lacs, l’Indiana n’a pas souffert autant que ses grands voisins de la « Rust Belt » par le déclin industriel, en dehors de la côte du lac Michigan autour de Gary qui peut être considérée comme la grande banlieue de Chicago.

Avec ses villes tranquilles comme Nashville ou Columbus, avec sa colonie amish, ses champs de maïs et ses meules de foin, cet état du nord des USA respire une atmosphère provinciale. Les collines boisées du Sud sont délicieuses à parcourir au moment de l’été indien (plus tardif qu’au Québec ou en Nouvelle Angleterre), et ses 90 ponts couverts sont un régal à découvrir et à photographier. Les 30 ponts couverts du Parke County sont d’ailleurs inscrits sur le Registre National des lieux historiques : à se demander pourquoi Clint Eastwood est allé en Iowa tourner “La Route de Madison” !

Vous rêvez de routes sinueuses dans la campagne, de nourriture locale, de paisibles villages au bord de l’eau ? La côte du lac Michigan, connue pour son « sable chantant », de même que ses dunes de sable font partie de l’Indiana Dunes National Lakeshore et de l’Indiana Dunes State Park. Et si vous vous rendez à Evansville, vous pourrez visiter son impressionnant parc zoologique qui accueille plus de 700 animaux, à côté d’un superbe jardin botanique.

Si c’est le sport, avec le basket et les courses automobiles d’Indianapolis, qui font aujourd’hui la notoriété de l’Indiana, cet Etat bucolique et romantique mérite qu’on y passe du temps et appelle à la flânerie. Un paradis pour les photographes.

S’étirant depuis les méandres de l’Ohio jusqu’à la pointe Sud du lac Michigan, l’Indiana est le trait d’union occidental entre les Appalaches et les Grands Lacs. C’est un état rural qui compte peu de grands centres urbains hormis Indianapolis, la capitale à l’architecture rétro bien préservée, ou des villes tranquilles comme Nashville ou Columbus. Cet état bucolique compte une importante colonie amish et plus de 90 ponts couverts. Il est aussi connu pour ses célèbres rencontres sportives.

Site internet : https://visitindiana.com/

  • Surnom

    The Hoosier State, Crossroads of America

  • Capitale

    Indianapolis

  • Devise

    The Crossroads of America

  • Date d'entrée dans l'union

    11 décembre 1816

  • Superficie

    94.321 km²

  • Population

    6.667.000 habitants

La sélection du moment

Préparez votre séjour Qui contacter ?

  • Agences expertes
  • Assurances
  • Compagnies Aériennes
  • Croisiéristes
  • Guides de voyage
  • Hébergements
  • Nos partenaires
  • Office du tourisme locaux
  • Réceptifs
  • Séjours linguistiques / Cours de langue
  • Shopping
  • Sites touristiques / Excursions
  • Sociétés de change
  • Transports terrestres
  • Voyagistes