Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Atlanta Géorgie

Atlanta


Jeune d’esprit et riche d’histoire

Au carrefour de vieilles pistes indiennes, l’ancien arsenal des confédérés est devenu la ville de Coca-Cola et le berceau du hip-hop. Une métropole jeune à la croissance ultra-rapide.
Jusqu’à la Guerre de Sécession, Atlanta n’était qu’un petit carrefour de communication qui devint l’arsenal des confédérés. Sherman ne s’y trompa quand il la fit brûler en 1864, inspirant l’une des scènes les plus spectaculaires de « Autant en Emporte le Vent » !
 
Conséquence du grand incendie : l’essentiel du centre est postérieur à 1915 et aujourd’hui, la ville ressemble à l’idée que l’on se fait d’une typique grande métropole nord-américaine : une agglomération très étendue où d’immenses parcs et forêts alternent avec le tissu urbain. La voiture est indispensable pour la plupart de ses quatre millions et demi d’habitants qui parcourent en moyenne 60 km par jour pour aller travailler, le record du pays.
 
Ses quartiers peuvent être très marqués par l’identité raciale : les blancs se trouvent au Nord et les noirs au Sud. Ce qui n’empêche pas la ville d’être plutôt progressiste. Martin Luther King y fut pasteur et elle fut aussi la première ville du Sud à élire un maire noir.
 
Il n’est pas toujours facile de se repérer dans cette métropole très étendue, celle-ci n’ayant pas un plan en damier comme la plupart des villes américaines. Mais c’est aussi ce qui fait son charme ! Tout tourne autour de Peachtree Street, interminable artère orientée Nord-Sud. Chacun des spots principaux s’explore facilement à pied. Cependant, il ne faut pas hésiter à se servir du métro ultramoderne.
 
Downtown, l'ancien cœur de la cité brûlée devenu un centre commercial, abrite aussi le magnifique cadre des Jeux Olympiques de 1996 avec ses innombrables œuvres d'art modernes et fontaines. Il est difficile de ne pas visiter World of Coca-Cola ni d’éviter le CNN Center, QG de la célèbre chaîne d'information non-stop. Il se visite grâce à des tours très distrayants pour les accros de « prime time ».
 
La partie Midtown de la ville est hérissée de gratte-ciel dont l’inévitable et pointu One Atlantic Center. Mais en remontant Peachtree Street jusqu'au numéro 990, vous pourrez voir la maison de Margaret Mitchell, auteur du roman « Autant en Emporte le Vent », qui a miraculeusement survécu, et qui est aujourd’hui un musée.
 
Les bucoliques adoreront, quelques blocks à l’est de Peachtree Street, le Piedmont Park qui sert d’écrin à l’Atlanta Botanical Garden où l’on vient autant pour les sculptures que pour les serres et les pelouses.
 
A peine 800 mètres à l’est de Downtown, “Sweet Auburn” est aujourd’hui l’un des grands monuments de la culture noire américaine. A son apogée dans les années folles, ce quartier noir prospère était le site de nombreuses sociétés noires et de clubs de jazz mais la Grande Dépression allait amorcer son déclin... Aujourd'hui, tout le monde y vient en pèlerinage pour l'émouvant Martin Luther King Jr. National Historic Site qui vénère l’enfant du pays.
 
Little Five Points est le quartier où se rassemblent les commerces alternatifs, magasins de disques d’occasion, restaurants bohêmes, salons de tatouage ou de piercing dans une ambiance jeune et décontractée, tandis que le quartier de Buckhead, facilement accessible en métro, est devenu un peu l’équivalent de ce que sont Beverly Hills et Rodeo Drive pour L.A. avec shopping, hôtels et restaurants de luxe en abondance.
 
Mais il ne faut pas oublier d’explorer, à l’extérieur de la ville, Stone Mountain Park, un énorme monolithe de granite de 8 km de circonférence et haut de près de 300 mètres. Son ascension à pied ou en téléphérique offre de belles vues. Et si vous aimez les vieux souvenirs et les antiquités, vous serez séduits au Sud par la vieille gare de Clayton ou au Nord-ouest par les jolis faubourgs de Roswell ou de Marietta.
  
Autant de buts de visite et de promenade qui justifient de passer plusieurs jours à Atlanta ! 
  
Site internet : http://www.atlanta.net/

à ne surtout pas rater