Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Cleveland


Aux sources du rock’n roll

De son passé de grand port industriel, Cleveland a su garder le meilleur : une énergie fabuleuse, des entrepôts réhabilités et un vrai sens de l’innovation.
Cleveland a connu son âge d’or de la guerre de Sécession à la Grande Dépression grâce au fer et au charbon. Le célèbre John D. Rockefeller a bâti sa fortune ici-même, dans ce qui était alors l’un des plus grands chantiers navals du monde…
 
Aujourd’hui, la ville posée sur la rive Sud du lac Erié doit sa notoriété à son équipe de basket de la NBA emmenée par sa star, James LeBron, et à son Rock’n Roll Hall of Fame, œuvre en forme de platine conçue par l’architecte-star I.M. Pei en honneur du rock’n roll. Car il faut le rappeler, c’est un DJ de Cleveland qui a inventé cette appellation pour désigner un genre musical devenu phénomène mondial…
 
Près du Rock Hall, il ne faut pas manquer le Great Lakes Science Center, l’un des plus grands musées interactifs des Etats-Unis, et dans un autre genre, le très avant-gardiste Cleveland Stadium. C’est aussi de là que partent les bateaux de croisière sur le lac, offrant sans doute l’une des plus belles perspectives de la ville sur la skyline.
 
Les gratte-ciel historiques et les sculptures monumentales sont légion dans le centre ville : la Terminal Tower, inspirée de la Giralda de Séville, fut le deuxième plus haut gratte-ciel du monde à son inauguration en 1930. Mais il faut aussi admirer l’Arcade de 1890, la Key Tower de 1991 influencée par le style Art Déco, le Keith Building qui date de 1922, le Huntington Bank Building bâti en 1924, et l’Ohio Bell Building de 1927 qui a inspiré les créateurs de Superman quand ils ont imaginé les bureaux du journal où le super héros travaille sous le nom de Clark Kent. C’est le plus haut building Art déco de la ville.
  
En dehors du downtown, plusieurs quartiers intéressants se distinguent : Flats, avec ses entrepôts et sa centrale électrique reconvertis en restaurants branchés, University Circle avec ses institutions culturelles majeures (Weatherhead School of Management Building, Museum of Art…), le Waterfront restauré, Millionaire’s Row avec ses maisons cossues, le Gateway District avec ses bars et restaurants à l’ambiance survoltée les soirs de matchs, ou le Riverfront lui aussi très animé… L’Historic Warehouse District regroupe des bâtiments du XIXe siècle parfaitement restaurés et transformés en boutiques, cafés et galeries très prisés.
  
Pour une atmosphère bohème et branchée, il faudra privilégier Ohio City avec ses maisons victoriennes en bois et son Westside Market, inauguré en 1912 et considéré comme le plus grand marché couvert des Etats-Unis. Les romantiques tomberont amoureux de Murray Hill avec ses façades en briques, ou du très sympathique Coventry Village. Au point de ne plus avoir envie de repartir…
 
Site internet : http://www.positivelycleveland.com/

 

à ne surtout pas rater

Publicité