Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


Le lac Champlain


Des îles, des montagnes et des ports

Lorsqu’on monte au sommet du mont Defiance dans l'État de New York, on peut voir par temps clair, le lac Champlain dans toute son étendue, vaste nappe d'eau typique des lacs appalachiens entourée de montagnes, s'évasant vers le Nord pour enserrer des îles. Ce grand lac long de 210 kilomètres est coupé en deux dans le sens de la longueur par une frontière invisible qui suit la trace d’un long chenal en eau profonde. Une moitié a élu domicile dans l’Etat du Vermont, l’autre dans celui de New York. Quant à sa tête, elle est hébergée par la province du Québec, au Canada... Nourri de 31 affluents, ce lac forme la sixième plus grande étendue d'eau des Etats-Unis.
 
Le lac Champlain a hérité du nom de l’explorateur français Samuel de Champlain. À peine avait-il fondé le Québec que l'explorateur français s'est aventuré en 1609 vers l'amont du Richelieu. Il devait vite reconnaître l'importance stratégique de cet axe qui permet de joindre l'Atlantique au Sud par l'Hudson, et les lacs Ontario et Érié à l'Ouest par une succession de vallées. À l’époque coloniale, le lac servait de voie de communication entre les vallées du Saint-Laurent et de l’Hudson, en bateau l’été et en traîneau l’hiver sur ses eaux gelées. Le lac fut témoin de multiples affrontements entre les troupes de la Nouvelle-Angleterre et de la Nouvelle-France d'abord, puis entre celles des rebelles américains et de la fière Albion. Témoins de ces batailles : le Fort Ticonderoga et le Champlain Memorial Lighthouse. L’histoire de la navigation est, quant à elle, racontée au Lake Champlain Maritime Museum de Vergennes dans le Vermont.
 
 
70 îles où la vie s’écoule en paix
 
Plus question de batailles aujourd'hui, mais plutôt de navigation pour les vacanciers qui profitent de la douceur des paysages et slaloment entre les 70 îles sur leurs voiliers et leurs yachts. De nombreuses croisières sont proposées aux visiteurs jusqu'à la fin octobre et des ferrys assurent la traversée d'une rive à l'autre. Ils permettent aussi de faire halte sur des îles, comme Isle La Motte, North Hero ou Grand Isle qui abritent plus de 60 fermes et cinq villages où la vie s’écoule en paix au milieu des vergers, des fermes laitières, et des petits ports de pêche. Les maisons de pierres centenaires sur le rivage rocheux de l'Isle La Motte sont restées intactes, et la Hyde Log Cabin, cabane en rondins construite en 1783 sur Grand Isle, vaut une visite.
 
Les week-ends d'été, au marché des fermiers, on fait ses emplettes avec la devise du marché, des jetons de bois de 5$ ! Le reste de la semaine, les produits restent sans surveillance dans des abris au bord de la route : on dépose soi-même ses tomates dans la balance, on utilise la calculatrice qui traîne à côté et on dépose son argent dans un pot…
 
 
Plages et villages pittoresques
 
La voiture est un moyen facile de découvrir les richesses des rives du lac en passant d’un État à l’autre et en traversant des villages qu'on croirait sortis de livres de contes. Sur la rive Ouest, Plattsburgh révèle le charme des maisons toutes blanches autour de l'université, une marina, les espaces naturels du Cumberland State Park et le sable fin de jolies plages. Son golf est le deuxième plus ancien terrain des États-Unis. De nombreux commerces y affichent des noms à consonance française : la frontière québécoise n'est pas loin ! Un sentier pédestre, l'Heritage Trail, mène à la statue de Champlain qui domine la rivière. Le Champlain Memorial Lighthouse loge, quant à lui, dans un phare ancré sur une courte bande de terre juste au sud du pont Champlain.
 
Parfait aussi : le vélo. Le réseau des pistes cyclables autour du lac parcourt plus 1700 kilomètres avec des circuits faciles ou plus ardus de 15 à 90 kilomètres. Le Lake Champlain Bikeway, pour sa part, couvre 630 kilomètres entre le Vermont et l'État de New York, terminant sa course le long du Richelieu au Québec. A l’automne, la piste serpente sous la lumière oblique du soleil dans les coloris éclatants de la nature.
 
Le lac est aussi un paradis pour la pêche, comptant plus de 80 espèces de poissons. Le brochet du Nord, la perchaude, le doré, l'achigan à grande bouche… font la joie des pêcheurs ! A condition de ne pas craindre le monstre mythique du lac surnommé « Champ », un lointain cousin du monstre du Loch Ness !
 
Site Internet : www.lakechamplainregion.com